AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [ Monologue, mais on sait jamais... ]~ Je t'aime.

Aller en bas 
AuteurMessage
Aiden & Lawrence G. T

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 27/08/2008

Pensive
Orientation Sexuelle: Homosexuel/le
Année d'étude: Diplômé/e
Caractère: Aiden est quelqu'un de plutôt calme et suréaliste. Il est froid et cherche toujours à corriger le comportement un peu trop enfantin de son frère ainé. Lawrence lui, passe la plupart de son temps à embêter le petit Aiden en lui murmurant des choses gênantes ou encore en l'embrassant en plein public, ce qui choque énormément. Assez lascif, Law' aime bien manipuler son Aiden. Généralement, il arrive toujorus à avoir ce qu'il veut.

MessageSujet: [ Monologue, mais on sait jamais... ]~ Je t'aime.   Septembre 14th 2008, 07:08



    H onteux ? Peut-être. Quoiqu'il en soit, Aiden restait quand même immobile, dans les grands bras de son frère ainé. L'infirmerie avait été déserte toute la journée et comme là nuit était déjà bien avancée, les portes étaient vérouillées. Aucune chance qu'on les découvrent ainsi nu. Aucune chance parce que de toute façon, les élèves n'avait pas le droit de se trimballer la nuit dans les corridors et les professeur n'avaient rien à faire à l'infirmerie. Ils avaient donc, son frère et lui, une nuit entière où ils pourrait faire l'amour à plusieurs reprises. Ce qu'ils firent sans s'intérompre et sans se faire prier.

    L a nuit avait été longue : chaud corps à corps avec son petit frère. Ce n'est que plusieurs heures après que Lawrence s'était écroulé, complètement épuisé. Peu à peu, un sommeil sans rêve vint voiler son visage songeur.

    Q uant à lui, Aiden restait parfaitement éveillé. Ses yeux fixaient les lèvres de son grand frère avec un désir timide. C'est du moins ce que son regard laissait parraitre au premier coup d'oeil. Non. Plus profondément, il réfléchissait à ça : à cet amour impossible qui le faisait souffrir de plus en plus. Il aimait Lawrence de tout son coeur. Était-ce réciproque ? Lawrence était si tendre parfois, et tellement distant l'instant d'après... Il souffrait en son fort intérieur et, même s'il se répétait que son frère était trop occupé en journée pour venir le voir à la grande salle, ou entre les cours, Aiden ne pouvait s'empêcher d'imaginer être qu'un objet sexuel. Son regard changea aussitôt et il posa une main blanche sur la taille de son grand frère. Sa peau constratait avec la sienne, lui était totalement blanc et son ainé était plus bronzé, mais sans plus. Malgré la faible lueur de dame la lune, Aiden réussit à agripper le draps mince blanc et à recouvrir son propre corps. Le tissu glissa en même temps sur le corps de son frère qui était couché à quelques centimètres à peine de lui et la légerté sembla le chatouiller. Law' ouvrit un oeil qu'il posa aussitôt sur Aiden qui, lui, souriait timidement. Comme pour s'excuser, le jeune ténébreux colla avec tendresse ses lèvres sur le bras de son frère sur lequel son cou reposait. Joignant la parole au geste, il ouvrit la bouche dans un murmure :

      « Je suis désolé. »
      « Ce n'est rien... »
      « Tu dois être épuisé, après la nuit passée... »
      « Et toi dont. Tu as essayé de dormir un peu ? »
      « Le sommeil refuse de me rendre visite et même si tous mes muscles sont endoloris, je ne trouve pas le moyen de me reposer... »
      « C'était si brutal que tu le dis ? »
      « Je suis tombé d'un escalier, ne l'oublie pas... »


    L awrence resta silencieux quelques minutes. Ses yeux restaient fixés sur ceux de son jeune frère et rien ne trahissait les profonds remords qui lui grugaient peu à peu les côtes. Même si ce n'était pas sa faute, il s'en voulait intérieurement. S'il avait été là, il aurait put ratrapper son tendre Aiden avant qu'il ne tombe dans les escaliers. Imaginez l'horreur qui s'était dessinée sur son visage lorsque deux professeur avaient apporté le jeune Aiden. Dans l'état où il était en plus, il faisait peine à voir, des érafflures sur tout le côté gauche du visage, un bras tordu et trois côtes de brisées. Tout ça parce qu'il avait marché sur sa propre cape... Aiden était quelequ'un de trop maladroit.

    C e silence laissait Aiden un peu gêné. Il aurait voulut pouvoir s'endormir sur le champs pour éviter le regard de braise que portait si souvent son tendre frère sur lui. Il aimait ses yeux mais en même temps détestait quand ils étaient vides et lunatiques comme ils étaient en ce moment-même. Sans y réfléchir, Aiden approcha son visage de celui de son frère. Leurs lèvres se frôlèrent à plusieurs reprises : Lawrence avait fermé les yeux, Aiden aussi. Ce simple contact avait réussit à détourner totalement la situation vers quelque chose de plus joyeux et plus... savoureux ? Les frôlement s'accentuèrent rapidement, laissant place à des baisers prit sur le vif, pour ensuite passer par quelque chose de plus chaud et tendre. Aiden ne pouvait s'empêcher de faire glisser ses mains dans le dos bien sculpté de son grand frère. Celui-ci avait décidé de se redresser sur le mince lit de l'infirmerie, et il se retrouva rapidement sur le dessus. Ce simple contact, un simple baiser avait réussit à ranimer la flamme sexuelle qui consumait à chaque nuits leur coeur de jeunes amoureux. Les mouvement était fougeux, les gémissement timides et camouflés dans un oreiller.

    L orsqu'enfin le moment fatidique arriva, Lawrence accentua ses mouvements et jouit sans ralentir la cadence. Ses mains écartèrent un peu plus les jambes du jeune Aiden pour pouvoir terminer plus profédement. Le rythme rallentissant, Aiden se cambra pour jouir à son tour. Les deux jeunes hommes s'allongèrent amoureusement sur les couvertures où ils s'endormirent le coeur battant à tout rompre.

      « Je t'aime. »
      « Je t'aime également... »






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rémilia Wriggle
6e ~Serpentard
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 24/08/2008
Localisation : Loin.

Pensive
Orientation Sexuelle: Bisexuel/le
Année d'étude: 6e année
Caractère: Ce regard si doux et pourtant si violent. Ne t'y attaches pas ou il te dévorera...
MessageSujet: Re: [ Monologue, mais on sait jamais... ]~ Je t'aime.   Septembre 14th 2008, 17:34

  • La cloche retentit dans le couloir, sonnant l'ouverture des portes et la sortie en trombe des élèves. Pas tous seulement, malgrès l'exitation qui la gagnait, Rémilia gardait un visage impassible et une démarche lente et hautaine. Elle allait retrouver, enfin, sa jumelle. La journée avait été plutôt longue sans elle et même Sorame avait été plutôt absent. Pire que d'habitude et elle s'était ennuyée à mourir.
    Pour Alice, c'était la même histoire, sauf qu'elle avait pris l'habitude de torturer son compagnon de table, pour s'occuper. La sonnerie avait donc était comme une libération, elles avaient été beaucoup trop loin l'une de l'autre pendant une période beaucoup trop longues, e tça se ressentait, aussi bien pour 'lentourage que pour elles.

    Rémilia regarda autour d'elle, cherchant ce reflet tant nécessaire. Un poids plutôt léger la fit flancher. Elle baissa la tête et plongea machinalement sa main dans les cheveux encres de sa moitié. Elles restèrent un long moment comme ça, sans bouger, juste à profiter du corps de l'autre pour rattraper le temps qui leur avait été volé. Ce n'est que l'arrivée d'un surveillant qui les sépara à nouveau, leur ordonnant de retourner à leurs dortoirs respectifs après être passées par la Grande salle pour manger quelque chose.

    Se dévorer des yeux, voilà ce qui aurait put constituer leur repas, mais Sorame se placa en face d'elle, rejoint par son petit frère, Aiden, c'est tout ce qu'elle savait sur lui et c'était bien suffisant qu'elle souvienne. Elle n'avala pas grand chose, et quitta la table rapidemment, Alice fit de même et leurs doigts se frolèrent alors qu'elles traversaient l'allée. La brune lui indiqua un nouvel endroit de rendez-vous, en quelques sortes. Pourquoi un nouveau ? Elle n'eue pas le temps de lui poser la question que déjà elle descendait dans les cachots, vers son dortoir.

    Faire semblant de dormir, seulement. Rémilia observa l'horloge. C'était l'heure. Elle s'éclipsa de son lit et se faufila en dehors du dortoir, direction l'infirmerie. Pourquoi là ? Ce n'était pas un endroit discret, même le soir il pouvait y avoir du passage. Elle grinca des dents et s'adossa au mur de la salle. Alice ne mit que très peu de temps à arriver et elle engouffra assez vite son nez dans le creux cou de son reflet.

    -"Mauvaise journée..."

    Rémilia déposa doucement ses lèvres glacées sur le front de sa jumelle qui frissona. L'infirmerie... Mais quelle idée, c'était lugubre la nuit et il faisait froid. Elles étaient bien mieux sous des draps et pas dans ceux de l'infirmerie. Ce n'était décidément pas une bonne idée, encore moins quand un bruit étouffé titilla ses oreilles, et apapremment, Alice avait entendu aussi. Collant son oreille contre la porte, elle essayait d'analyser tout ça, froncant de temps en temps les sourcils jusqu'à ce que tout s'arrète.

    -"Il y a quelqu'un.. On va voir."

    Ce n'était pas une question mais belle et bien une affirmation. Rémilia ne pouvait que s'y plier même si ses pieds refusaient de pénétrer à l'intérieur. C'était un peu comme s ejeter dans la gueule du loup. Elles n'avaient rien à faire ici, alors pourquoi forcer le destin ? Elle soupira doucement et se rapprocha de sa soeur, se collant à son dos. Prenant ça comme un signal, elle laissa sa main s'appuyer sur la poignée pour entrouvir la porte dans un petit grincement significatif.
    Le poids contre son dos et le fait de se pencher pour observer l'intérieur lui fit perdre l'équilibre et la porte s'ouvrit complètement sous la pression du corps d'Alice qui fut rattrapée à temps par Rémilia, ses bras retenant le corps qui était sien.

    Il y eut un mouvement de tissus, ce qui fit accélérer le rythme cardiaque de Rémilia et certainement celui d'Alice. Oui, niveau discrétion, on la rappelera. Surtout qu'elles n'étaient définitivement pas seules, les rayons froids de la lune éclairant deux silhouettes il y a quelques minutes enlacées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yume-notsubasa.forumsactifs.com/
Aiden & Lawrence G. T

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 27/08/2008

Pensive
Orientation Sexuelle: Homosexuel/le
Année d'étude: Diplômé/e
Caractère: Aiden est quelqu'un de plutôt calme et suréaliste. Il est froid et cherche toujours à corriger le comportement un peu trop enfantin de son frère ainé. Lawrence lui, passe la plupart de son temps à embêter le petit Aiden en lui murmurant des choses gênantes ou encore en l'embrassant en plein public, ce qui choque énormément. Assez lascif, Law' aime bien manipuler son Aiden. Généralement, il arrive toujorus à avoir ce qu'il veut.

MessageSujet: Re: [ Monologue, mais on sait jamais... ]~ Je t'aime.   Septembre 14th 2008, 20:07

    A iden aurait souhaité pouvoir faire durer ce moment de bien-être. Il adorait se sentir contre l'être qu'il aimait le plus au monde. Il aimait sentir son souffle chaud, ses bras forts le serrer. Et par dessus tout, il aimait sentir son coeur battre contre le sien, à l'unisson. Alors là, et seulement là, il se sentait bien, et il se sentait aimé. C'est avec ces pensées douces et chaudes qu'il dénicha une mince fissure parmis ses tourments. Il sombrait peu à peu. Peut-être pourrait-il dormir ? Il ferma les yeux, nichant son visage contre le torse de son grand frère. Celui-ci ressera son étreinte tendrement pour lui faire savoir inconsciement qu'il serait toujours là pour lui.

    Q uelques secondes s'écoulèrent seulement. À peine avait-il fermé les yeux qu'Aiden les réouvrit brusquement, agrippant au passage le bras de son grand frère qui ouvrit aussi les yeux. Le grincement d'une porte s'était fait entendre et avait reveillé le jeune garçon qui sombrait tendrement. Son coeur battait la chamade et il tourna la tête vers l'entrée de l'infirmerie pour voir de qui il s'agissait. Il ne la reconnue pas immédiatement et c'est pourquoi, complètement paniqué, il tira sur la couverture fine qui couvrait leurs corps pour se cacher entièrement. Il laissa le corps de Lawrence complètement dénudé, à l'exeption du bas de ses reins qui étaient encore couvert.

    T out se déroula trop rapidement. Lawrence agrippa la masse frêle de son petit frère et colla ses lèvres près de son oreille pour lui chuchotter doucement des mots que seul eux et peut-être l'inconnu pouvait entendre dans ce monde obscure et froid qu'était devenu l'infirmerie. La peur d'avoir été découvert dans le lit de son frère lui bloqua l'estomac et l'immobilisait sur place.

    « Le plaisir divin n'est pas permis. Je serrai renvoyé, et toi aussi, très certainement... » Il interompit son petit frère qui allait hurler à l'inconnu. Il posa ses lèvre sur les siennes et l'embrassa tendrement.

    L awrence se pencha sans gêne et agrippa son pantalon qui jonchait sur le sol. Il savait qu'il était épié et de savoir que l'inconnu restait dans le cadrage de la porte le troublait très certainement. Ses vêtements avaient été éparpillés avec tant de fougue que du lit il lui était impossible d'attraper son t-shirt. Il se leva en dévisageant la porte et se figea lorsqu'enfin, il reconnu le visage d'une petite blonde. Il en oublia même de prendre son t-shirt et se retourna vers Aiden qui rougissait sous les couvertures.

    « C'est l'amie de Sorame. Ramelia, quelque chose dans le genre... »

    I l se releva de tout son long et tourna dos à Aiden. Lawrence resta immobile, attendant de voir ce qu'elle allait faire. Parce que bien entendu, il ne voyait pas la silouhaite cachée d'Alice.

    A iden resta sur le lit. Il n'arrivait pas à détacher ses yeux de la porte. Il semblait troublé mais surtout terriblement gêné. Le nom de Rémilia déformé ne le soulagea absolument pas et l'idée qu,elle soit accompagner de son autre grand frère le faisait encore plus rougir de honte.

    « Sorame doit être avec elle... »
    « Génial alors, trois frères réunient. »
    « Dis pas ça ! Il n'est pas au courrant pour... »
    « Il faudrait bien qu'il le soit un jour. »
    « Hmm... »
    « Qu'est-ce que je donnerais pas pour pouvoir te prendre à l'instant même, sur le lit... Mmh... »
    « La ferme ! »
    « Ça te gêne... ? »
    « Mais biensûr, espèce de con ! Tu croyais quoi, que j'aimerais qu'on me voit comme ça ? »
    « L'exhibitionnisme c'est bien, Aiden. »
    « Sans façon. Je préfère rester bien au chaud sous les couvertures. »

    L awrence avait une drôle de manière de détendre l'atmosphère. Ce qui ne plaisait définivement pas à Aiden. Il semblait trouver la situation particulièrement amusant même s'il risquait de se faire renvoyer dans un sens.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rémilia Wriggle
6e ~Serpentard
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 24/08/2008
Localisation : Loin.

Pensive
Orientation Sexuelle: Bisexuel/le
Année d'étude: 6e année
Caractère: Ce regard si doux et pourtant si violent. Ne t'y attaches pas ou il te dévorera...
MessageSujet: Re: [ Monologue, mais on sait jamais... ]~ Je t'aime.   Septembre 14th 2008, 20:41

  • La pièce était baignée par un silence pesant, trop pour rémilia, qui, en compagnie de sa soeur, perdait un peu de son mordant. Ses bras se ressérèrent autour de la taille fine de sa soeur qui scrutait, interdite, les deux silhouettes. L'une d'elle s'étant cachée sous les draps. Prise sur le fait en somme, et quel fait ? Rémilia tendit l'oreille, analysant les quelques brides de mots qui s'échappaient des lèvres d'un des deux hommes. "Plaisir divin", "renvoyé", et comme pour accentuer ses mots, on entendit un bruit de baiser. Son immagination fit le reste et elle baissa les yeux.

    Alice se défit de l'emprise douce de sa soeur, s'avancant légèrement dans l'infirmerie. Rémilia la rejoignit et elles entrelacèrent leur doigt, avec un autonmatisme déconcertant. La brune eue un sourire mauvais, peut-être ne devait-elle pas se trouver là... Mais eux non plus, et leur avantage était certain puisqu'elles n'avaient pas commis 'cette' regrettable faute...
    Un homme assez grand se leva, aucunement géné d'être observé et il enfila un pantalon.

    Ah la bonne heure... Il la connaissait... Enfin, l'orthographe c'était pas encore ça, mais il savait qui elle était. Elle pencha la tête sur le côté, croisant le regard des plus térrifié d'Aid... D'Aiden ? Tiens donc... Est-ce que Sorame savait qu'il était hors du dortoir ? Hors du dortoir et en compagnie d'un adulte... Interressant tout ça. Il y avait effectivement de quoi avoir peur d'être renvoyé. Rémilia haussa un sourcil, les ginner Tyse étaient vraiment des enfants à problème... Mais maintenant ? Elles attendaient quoi ? Elles n'allaient pas rester planter là sans rien faire ou dire ?

    « Sorame doit être avec elle... »

    Non, elle n'eut pas besoin de poser de question ou d'ouvrir la bouche, la conversation qui s'engageait entre les deux étant beaucoup plus interressantes. Trois frères... Pas besoin d'avoir un QI très élevé pour en déduire la nature de l'adulte inconnu... Ah, Sorame allait être content c'est certain puisque apparemment, il ne le savait pas. Les deux frères s'enfoncaient tout seul décidémment.

    -"On vous dérange peut être ? Un problème avec Sorame ? Je peux arranger ça pour vous..."

    Ce fut la voix de Rémilia qui frappa avec dégoùt. Dégoutée d'être là et d'assister au problème qu'elle cotoyait tout les jours. Alice semblait voir la scène comme une banalité affligeante, mais s'en était tout autre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yume-notsubasa.forumsactifs.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [ Monologue, mais on sait jamais... ]~ Je t'aime.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[ Monologue, mais on sait jamais... ]~ Je t'aime.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Paroles de celles qui ne se maquillent jamais... ou presque !
» Lettre à mes enfants....
» on en sait jamais assez !!!
» Mon octodon aménage sa cabane mais ne dort jamais dedans
» Envie de BB3 mais ne sait pas quoi faire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ✖ Château ✖ :: 
Premier Etage
 :: . L'infirmerie
-
Sauter vers: